18 Responses

  1. Julie Mallauran
    Julie Mallauran 10 octobre 2011 at 08:42 | | Reply

    C’est très profond comme texte. Tu es vraiment allée puisée dans son regard noir. J’aime beaucoup…
    C’est rigolo, je l’avais l’appelé Pierre aussi le jeune homme, avant de changer…
    Au fait, Effusion de mots, c’est le nom du blog,

  2. Marine Rose
    Marine Rose 10 octobre 2011 at 10:46 | | Reply

    Profond en effet, et très joliment écrit…

  3. Gwenaelle
    Gwenaelle 10 octobre 2011 at 11:21 | | Reply

    J’aime beaucoup la façon dont tu as joué avec ce regard en coin… Voir le jour, voir le monde, voilà qui peut changer une vie!

  4. Miss So
    Miss So 10 octobre 2011 at 12:42 | | Reply

    Bonjour !
    Très joli texte !
    Voici le mien :
    http://salveragazzi.wordpress.com/2011/10/10/le-temps-dun-regard/
    Bonne journée
    Miss So

  5. R.shakti
    R.shakti 10 octobre 2011 at 15:38 | | Reply

    un bien joli texte qui s’ouvre sur la vie !! … j’aime beaucoup !

  6. Mathylde
    Mathylde 10 octobre 2011 at 17:51 | | Reply

    un très joli texte agréable à lire !

  7. Thomas MyBOOX
    Thomas MyBOOX 10 octobre 2011 at 18:38 | | Reply

    Très touchant.
    J’ai détesté me retrouver dans cette angoisse originelle…

    J’adore le principe d’ »Une photo, quelques mots » !

  8. Jean-charles
    Jean-charles 10 octobre 2011 at 19:06 | | Reply

    Touchant effectivement. Pas facile d’apprendre et de vivre avec un lourd secret dévoilé. Joli texte.

  9. Leiloona
    Leiloona 10 octobre 2011 at 21:19 | | Reply

    Merci à vous !
    Je crois que mon inconscient et surtout ma lecture d’Ernaux « l’autre fille » m’ont guidée fortement pour ce texte.
    Parfois c’est impudique d’écrire !

    Miss SO : j’ajoute ton lien !

  10. Valentyne
    Valentyne 10 octobre 2011 at 21:46 | | Reply

    Un nouveau né ressent tous les secrets et les non dits ! Très bien décrit (et en bonne partie vécu , d’ après ta chonique du livre D’ Ernaux ? )
    bonne soirée

  11. Leiloona
    Leiloona 10 octobre 2011 at 21:51 | | Reply

    Seul le fait d’avoir une soeur morte avant ma naissance, mais sinon rien de vécu.

  12. R.shakti
    R.shakti 10 octobre 2011 at 21:54 | | Reply

    Surprenant mais classique … pour porter le prénom d’une personne décédée, je lutte désespérément à trouver le prénom qui me sied … même si « Renée » me va bien, il paraît ! …

    les secrets de famille se dévoilent un jour et …
    la psychogénéalogie s’attache à traiter de ces blessures-là …

    R.shakti

  13. Leiloona
    Leiloona 10 octobre 2011 at 22:11 | | Reply

    Arff oui, effectivement, cela est compliqué et peut même détruire des vies …

  14. R.shakti
    R.shakti 10 octobre 2011 at 22:28 | | Reply

    l’idéal est (ou serait) d’en porter le prénom sans en subir l’histoire qui appartient à l’Autre que l’on n’est pas ! .. se construire une personnalité forte pour résister et surmonter ses craintes de ne pas être soi …

  15. 32 Octobre
    32 Octobre 10 octobre 2011 at 23:51 | | Reply

    comme quoi, une même photo peut faire écrire des histoires si différentes

    @ Amélie Comme quoi une photo peut apaiser parfois
    @ Jean-Charles Elle a bien fait . il a une tête à claques. Texte très bien vu
    @ Julie Un texte qui va parler à beau coup… et là un espoir au bout… peut-être
    @ Marine Rose Je m’imaginais tenir la caméra et être dans sa tête à elle
    @ Mathylde Un dialogue sans paroles mais si réel entre ces deux femmes
    @ R shakti Les deux points de vue de part et d’autre de l’appareil photo
    @ Valentyne Une belle écriture mise au service de ces deux femmes qui se parlent sans le savoir
    @ Miss So Émile va-t-il s’en remettre ?
    @ Zelda Très riche idée que ce dernier voyage
    @ Leiloona Une histoire bouleversante

  16. Amélie
    Amélie 11 octobre 2011 at 09:22 | | Reply

    Je viens de trouver le temps (enfin !) de lire ton texte : il est très beau, et remue beaucoup de choses (du vécu de mon côté, version maman toutefois !). On ne se rend jamais compte de ce que l’on peut faire à nos enfants, sans le vouloir… Merci pour ce très beau texte !

  17. Kot
    Kot 11 octobre 2011 at 22:24 | | Reply

    Merci comme toujours pour vos textes très différents. J’ai un peu de retard sur les sessions d’avant, mais tant pis. Un petit mot sur la photo, un jeune et joli couple très amoureux (j’imagine en les voyant) avec ce moment de tendresse que je trouvais touchant et que j’ai eu envie de capter.
    Je vise donc mais la jeune fille me voit d’où son regard de surprise. Cela donne cet effet étrange de regard contradictoire avec le sentiment d’origine, et que je trouve presque plus intéressant que s’il n’y était pas. Ensuite j’ai souri, elle m’a souri, et n’ai pas reçu de mandales

    Sinon j’ai pris la peine de réagir pour donner mon point de vue sur l’histoire de R.shakti directement dans son blog.

  18. leiloona
    leiloona 12 octobre 2011 at 09:56 | | Reply

    @ R. Shakti :
    Je crois qu’aujourd’hui nous faisons plus attention à ces petits riens qui peuvent pourrir l’existence … Du moins je l’espère.

    @ 32 Octobre :
    Merci !

    @ Amélie :
    Oui, c’est vrai que nous ne pouvons être parfaits. Nous commettons forcément des impairs. Mais je crois qu’il n’est jamais trop tard pour dire.
    Je te remercie pour ce commentaire.

    @ Kot :
    Oui, pour cette photo le regard de cette jeune femme n’était pas voulu, et pourtant c’est lui qui donne cette couleur si particulière à cette photo. Sans lui, nous n’aurions eu « qu’un » couple amoureux !
    J’ai lu aussi ton intervention sur le blog de R. Shakti.
    Effectivement demander l’autorisation serait un vrai casse-tête pour toi. Et je te suis complètement quand tu parles de « photo humaniste ». Photo sociale aussi : elles sont le reflet d’une époque, la nôtre, même si ce n’est qu’une infime partie de notre société.

Leave a Reply

Next