Tenir jusqu’à l’aube, Carole Fives

Elle sent ses jambes, ses cuisses. Son dos, sa nuque. Avoir un corps. Un corps sans enfant qui s’y cramponne. Un corps sans poussette qui le prolonge. Ça lui avait paru étrange lors de ses premières sorties. Elle s’était sentie... Continue reading →

Je, tu, elle, Adeline Fleury

Le titre annonce la valse des pronoms, l’enchevêtrement des corps et des âmes. Je, tu, elle : une trinité sacrée ? Au commencement, il y a le désir, une rencontre de corps, le frôlement de deux peaux qui font connaissance,... Continue reading →

Prendre refuge, Zeina Abirached et Mathias Enard

Prendre refuge, c’est Tisser des liens Apprendre la musique d’une langue Regarder les étoiles Coudre des lettres au ciel Mettre son histoire dans une autre Car L’amour passe par-delà le temps Se réinventer S’user Essayer d’apprivoiser Toutes ces onomatopées Qui... Continue reading →

Dans l’oeil du chat, Mélani Le Bris

Mes sensations sont décuplées, je m’abandonne à la chaleur des pierres, à la fraîcheur des champs de maïs quand je m’y promène, au bruit de la pluie, quand, surprise par l’orage, je me réfugie dans la grange, je m’abandonne au... Continue reading →

Une prière à la mer, Khaled Hosseini

Ecoutez les paroles d’un père à son fils. Celles qu’il susurre le soir avant de l’endormir. Il lui raconte la légende de Homs. Leur village. Il était une fois, un endroit baigné de soleil. Dans les champs, à perte de... Continue reading →

leurs enfants après eux, Nicolas Mathieu

La silicose et le coup de grisou ne faisaient plus partie des risques du métier. On mourait maintenant à feu doux, d’humiliation, de servitudes minuscules, d’être mesquinement surveillé à chaque stade de sa journée ; et de l’amiante aussi. Depuis que... Continue reading →

Grand prix des blogueurs littéraires, saison 2 (2018)

Depuis hier, vous pouvez voter pour la seconde session du grand prix des blogueurs. Il n’y a aucune pré-sélection, c’est vous, lecteurs connectés, qui la constituez. Pour participer, choisissez deux romans français. L’un sera du premier semestre 2018 (donc du... Continue reading →

Des mirages plein les poches, Gilles Marchand

Je suis nostalgique de ces années où mes grands-parents organisaient de grands repas, où mes parents étaient encore là. J’aurais bien aimé les connaître, mes parents. J’aurais bien aimé m’affaler sur le canapé d’un salon familial. J’aurais bien aimé passer... Continue reading →

Frère d’âme, David Diop

Ouvrir ce roman et ne plus le refermer. Il y a, dans ce récit d’un tirailleur sénégalais de la première guerre mondiale, un chant qui remonte des entrailles de la terre. Une lutte primale. Le narrateur a vu son ami... Continue reading →

Trois fois la fin du monde, Sophie Divry

Les premières pages disent l’abject, la torture, le harcèlement et la soumission. Joseph vient de se faire arrêter, après un braquage qui a mal tourné. Il découvre l’univers carcéral. La brutalité s’incarne, les pages se tournent, la violence s’étale comme... Continue reading →