formats

Voilà ce que peut provoquer un abus de soleil. On m’avait pourtant bien dit de bien couvrir mes cheveux blonds de piaf, mais non il faut toujours que je n’en fasse qu’à ma tête !
Hier, alors que je lisais l’article hautement kulturel de Fashion, je fus prise de frénésie en voyant le beau mâle tout de peau de baaaaaaaaîte vêtu !
Ah quel homme !

Avouez que la chevelure soyeuse et brillante de cet Apollon donne envie de plonger sa  main tendre et innocente dedans  !
Aaaaaah j’imagine déjà les herbes hautes me chatouiller les pieds, le tendre vent du matin me susurrer à l’oreille que bientôt mon chevalier tout vêtu de cuir viendra me prendre la main  pour m’emmener vers l’infini et même l’au-delà !   
Mais avant, ses yeux de braise se pencheront vers mon visage rosi du tendre amour que j’ai pour lui et, la main sur son épée, il prononcera de douces paroles qui me rempliront d’un doux bonheur !

Bon, vous l’aurez compris,  les Harlequinades, j’en suis.
Il s’agit (punaise) de lire un (ou des !!!) livre de la collection Harlequin et d’en faire un billet démontrant l’intérêt hautement kulturel de cette histoire !

Il ne reste plus qu’à acheter le-dit livre !

(Et merci aussi à Chiffonnette d’avoir concocté ces Harlequinades ! )

Sinon dans le genre plus classique, Kalistina a organisé une lecture commune du livre de Donna Tartt Le maître des Illusions ( ce sera l’occasion de le lire, puisqu’il traîne depuis plus d’un an dans ma PAL). Le 25 août, je publierai donc un billet sur ce livre. Si vous voulez vous inscrire à cette lecture commune, n’hésitez pas à aller sur le blog de Kali !

Message édité en soirée :
Et voici que Canalblog décide de me mettre dans les blogs à suivre, le jour où je parle d’Harlequin !