La fille de l’eau – Nina Blazon

Tout commence par une course poursuite, et Jade se voit contrainte de grimper tout en haut d’une statue pour échapper à des chasseurs !
Il faut dire que la jeune fille vit dans un monde où il ne fait pas bon être curieux. Depuis que Lady Mar est au pouvoir, les Echos sont devenus ses pires ennemis, et elle les chasse. Gare à ceux qui se mettent sur son chemin : Lady Mar ne fait pas de quartiers. En fait, comme cette femme tyrannique a une peur phobique de l’eau, elle ne souhaite pas que les échos, ces êtres faits d’eau, reviennent dans son pays. 

Alors qu’elle s’apprête à retourner chez elle, Jade fait la connaissance d’un être singulier au nom étrange de Fauve. Entre eux, ce n’est pas le fol amour … Mais qui sait, les sentiments de haine et d’amour sont tellement proches et semblables parfois …

Inutile de déflorer davantage cette histoire. Même si l’intrigue entre Jade et Fauve semble être courue d’avance, Jade, fille de l’eau est un roman vraiment atypique qui emporte les lecteurs très loin des rives de la réalité. 
C’est un tout nouvel univers qui s’ouvre alors : les échos, ces êtres faits d’eau, ne sont que la partie visible de cet univers créatif.
L’eau et le feu, ces deux éléments opposés, sont mis en avant ici, avec toute leur puissance respective, mais il faudrait aussi parler de cette Lady dont nous ne savons pratiquement rien, de ces chasseurs à son service, aussi. Qui sont-ils ? Que renferment leurs boîtes ? Et que dire de la mère de Jade ? Pourquoi Jade ne sait-elle pratiquement rien sur elle ? Quant à son père, ce dernier garde aussi en lui un secret, mais lequel ? 

On suite Jade dans les tréfonds de la cité, on se heurte avec elle à plus d’un dilemme, et on ne peut que se projeter dans cet univers bluffant d’exotisme. Outre un décor soigneusement décrit, Jade – bien qu’étrangère à notre univers – reflète bien les premiers émois d’une adolescente, et même si l’histoire entre elle et Fauve ressemble à une autre histoire d’amour compliquée, force est de constater que le narrateur sait y faire. Le doute plane sur nos deux tourteraux, on sait bien qu’un secret se cache là-dessous, on peste, on voudrait vite connaître la suite : la révélation viendra en temps voulu, refermant alors l’histoire de Jade et de cette cité si particulière. 

Un roman bien ficelé, qui nous emporte vers d’autres rives : un tout nouvel univers enchanteur et fascinant, et en quelques descriptions bien placées, voici le lecteur capable de visualiser cet univers en peu de temps. Toutefois, le narrateur a su ne pas tout dévoiler, laissant plâner de nombreux doutes sur les personnages, procédé bien astucieux pour ferrer son lecteur jusqu’au bout. 
On comprend alors aisément comment ce livre s’est vendu à plus de 50 000 exemplaires en Allemagne et a été élu dans la liste des 10 meilleurs livres de l’année par un jury de jeunes lecteurs allemands.  

Auteur : Nina Blazon
Editeur : Albin Michel Jeunesse 
Collection : Wiz
Date de parution : 11/01/2012
EAN13 : 9782226231031
Genre : LITTERATURE JEUNESSE ROMANS / CONTES / FABLES
Nombre de page(s) : 343

14 comments

  1. Leiloona says:

    Oui, leur sélection est toujours excellente !
    J’en ai encore deux / trois prévus dans ma PAL !
    Et surtout le nouveau Percyyyyyy !

    *fan de la première heure *

    Répondre
  2. Violette says:

    hum… original! comme je voulais toujours appeler ma fille Jade, je note (prétexte bidon, le livre me plairait sans ça je crois!) ^-^

    Répondre
  3. Lisbei says:

    Tiens, tu me tentes, là … je vais le noter dans ma liste … mais dans cette collection, je vais commencer par Bal de Givre à New-York que je me suis fait offrir à Noël …

    Répondre
  4. Karine:) says:

    C’est la première fois qu’un billet réussit à m’intéresser à ce roman… du coup, je le note. Atypique, ça me plaît.

    Répondre
  5. Lael says:

    Ca fait un petit moment que je le vois celui-là et que je tourne autour. Ton billet me plaît beaucoup et reste convaincant. Pfiou, je suis désespérée. J’ai de moins en moins de temps pour lire…sniff

    Répondre

Laisser un commentaire