Prix Audiolib 2013

new_audiolib

Je vous ai parlé voici quelques temps de livres audio, écoutés dans le cadre du prix Audiolib.

Le jury, composé de blogueurs, a sélectionné 5 titres que voici :

La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert de Joël Dicker et lu par Thibault de Montalembert

dicker

 

 

Marcus Goldman, auteur d’un premier best-seller, est en panne d’inspiration. Quand il apprend que son mentor, le célèbre écrivain Harry Quebert, est le suspect numéro un d’un crime qui remonte à plus de trente ans, il se précipite à son secours. Dans le jardin de Quebert, on a retrouvé le corps de Nola – 15 ans – serrant contre elle le manuscrit du roman d’amour que Quebert lui avait dédié. Devenu un best-seller, il avait fait la gloire de son auteur. L’histoire de Quebert devient alors le sujet romanesque que Marcus avait tant cherché. Un roman en abyme, policier et sociologique, traitant des moeurs d’une Amérique ultra médiatisée, des conflits de son puritanisme et de sa permissivité. Mais surtout, un roman sur la survie d’une littérature authentique d’une exceptionnelle virtuosité.

 

 

 

14 de Jean Echenoz, lu par l’auteur himself

echenoz

 

 

Cinq hommes sont partis à la guerre, une femme attend le retour de deux d’entre eux. Reste à savoir s’ils vont revenir. Quand. Et dans quel état.

 

 

 

 

 

 

Rue des voleurs de Mathias Énard, lu par Othmane Moumen

enard

 

 

A Tanger, un adolescent libre penseur, assoiffé de liberté, connaît ses premiers émois avec sa cousine Meryem. Surpris par ses parents, pudibonds, obsédés par les questions d’honneur, de morale et de qu’en dira-t-on, il se fait rouer de coups, ce qui le décide à fuir et à vivre dans la rue, puis à traverser la Méditerranée. De Tanger à Barcelone, un roman d’apprentissage contemporain, l’épopée d’un jeune homme sauvé par son amour des polars noirs et des poètes orientaux.
 

 

 

 

 Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka, et lu par Irène Jacob

otsukaLes voix et les vies que Julie Otsuka décrit ici sont celles de ces Japonaises venues, au début du XXe siècle, épouser, aux Etats-Unis, un de ces hommes qui font arriver par paquebots entiers ces femmes choisies « sur catalogue ». D’eux, elles ne connaissent que des photos et des C.V. truqués, et se retrouvent souvent face à des maris brutaux qui les traitent en esclaves. Plutôt que de s’attacher à un destin unique emblématique des autres, Julie Otsuka opte pour de multiples voix qui racontent, tel un choeur antique, la tragédie de toutes et de chacune : leur misérable vie d’exilées, leur combat pour apprivoiser une langue inconnue, le racisme des Blancs, le rejet par leur progéniture de leur patrimoine… Puis le grand choc de la guerre. Et l’oubli.

 

 

 

 

 

Karoo écrit par  Steve Tesich et lu Thibault de Montalembert

tesichSaul « doc » Karoo, écrivaillon sans talent traînant une bonne dose de névroses est script doctor pour Hollywood. Sa fonction ? Massacrer les films des autres pour les rendre « commerciaux ». Quant à l’homme privé, il se délecte amèrement de son inaptitude à toute forme d’intimité comme à toute émotion spontanée. Ultime échec : son impossibilité à noyer dans l’ivresse la conscience de sa vie de raté. Jusqu’à ce qu’une occasion unique se présente à lui : à la demande d’une vieille gloire hollywoodienne, le remake d’une ancienne comédie romantique à souhait qui va l’inciter à reconsidérer son existence…

 

 

 

 

 

 

Et maintenant c’est à vous de départager parmi ces titres !

Il ne vous reste plus que 5 jours pour voter !

Il suffit de cliquer ici ! 10 exemplaires du livre primé sont à gagner !

Enjoy !!!

One comment

  1. Dolly says:

    Alors je n’ai pas lu la plupart des livres de la sélection, mais je crois que je serais sous le charme de « Certaines n’avaient jamais vu la mer » alors je vote pour :) Bises

    Répondre

Laisser un commentaire