Le Mystère Sherlock, J. M. Erre

mystere sherlockAvec son premier roman Prenez soin du chien, le prose de J. M. Erre fut une réelle bouffée d’air frais, d’humour caustique fleurant bon l’absurde, dans le paysage littéraire français.
Avec Série Z, l’auteur a confirmé mon envie de suivre sa production, chose faite avec son quatrième roman Le Mystère Sherlock, finaliste d’ailleurs de quelques prix littéraires …

Dès les premières pages, le rire m’a submergée. De façon discrète, vous vous en doutez bien. Je sais me tenir dans le RER …
Le récit s’ouvre sur une description très drôle des Holmésiens. Classés par niveaux allant de 1 à 10, sachez que si vous préférez déjà lire le texte original en anglais, si vous faites des analyses textuelles des aventures de Holmes et si vous suivez des colloque s, vous êtes déjà au niveau 4.
Prenez garde de ne pas basculer dans le côté obscur des holmésiens … Comme le rappelle ce livre-ci, adhérer à cette noble cause peut conduire à la mort …

Ils sont 11, donc, à arriver dans cet hôtel Baker Street, mais un seul aura l’immense chance de pouvoir accéder à la chaire de bobologie (du professeur Bobo, donc) de la Sorbonne. Inutile de vous dire que le combat sera rude. Entre l’ex moche devenue bombasse grâce à la chirurgie, la femme enceinte qui se croit tout permis, le très moche qui ressemble à une toile de Picasso, l’éminent professeur Bobo obligé de mettre des post-it pour se rappeler sa gauche de sa droite, et d’autres personnages tout aussi haut en couleurs que je vous laisse le soin de découvrir, le lecteur se demande lequel de ces narrateurs-personnages le fait le plus glousser …

Toutefois, quand on arrive à dégager la porte de l’hôtel, tout le monde est mort, seuls les carnets de la journaliste Audrey, quelques lettres de Dolorès à un abbé, pourront peut-être élucider cette sombre histoire. Voici donc le lecteur plongé dans ce que furent les derniers jours de 11 personnes …

Ce pastiche d’une enquête holmésienne est le remède idéal en cas de zygomatiques rendus mous du genoux à cause la crise ambiante : bien entendu si vous êtes un aficionado de Sherlock, vous ne pourrez que souligner les différents clins d’oeil laissés ici ou là par l’auteur, si au contraire comme moi vous n’êtes pas plus holmésien que cela, vous serez tout de même intéressé par tout ce qui touche à la fiction, au statut du personnage, à l’imbrication du réel dans la fiction et réciproquement …
Un récit policier qui se tient (comment ne pas penser aussi à Dix petits nègres ?), un humour ravageur, une réflexion sur l’écriture : voici un roman drôle et intelligemment construit.

Le mystère Sherlock
Auteur J.M. Erre
Editeur Pocket
Date de parution 06/06/2013
Collection Pocket, numéro 15357
ISBN 2266233556
EAN 978-2266233552
261 pages
6€ 70

L’avis de Marion : Outre sa construction atypique, Le Mystère Sherlock séduit par sa drôlerie et son intelligence. Les personnages, caricaturaux et parodiques à souhait, sont un délice, leurs répliques et comportements nous font rire et sourire, et on se délecte de leurs piques verbales et de leurs mots d’esprit. En somme, c’est très agréable à lire, et qui plus est, bien référencé.

32 comments

  1. Marion says:

    Ah j’avais vraiment pris plaisir à lire ce petit roman ! Je suis ravie que tu partages mon point de vue :-)

    Répondre
  2. Valou says:

    Un roman qui m’intéresse depuis sa sortie en grand format… il va peut-être rejoindre ma PAL pour cet hiver ;-)

    Répondre
    • Leiloona says:

      Il me tentait dès sa sortie aussi … puis le temps à passer et sa sortie en poche m’a permis une piqûre de rappel ! :D

      Répondre
  3. les Livres de George says:

    Les premières pages sont géniales, moi j’étais dans mon lit quand je l’ai commencé donc je pouvais rire sans gêne et je ne m’en suis pas privé, mais ce sont mes enfants qui se sont inquiétés de ma santé mentale !

    Répondre
  4. Karine:) says:

    J’ai beaucoup aimé et j’ai beaucoup ri! Un bon divertissement avec des Sherlockeries tout le long et des clins d’oeil à dame Agatha! J’aime bien l’auteur!

    Répondre
    • Leiloona says:

      Oui, et je ne trouve pas que ce soit un humour lourd. FIn et drôle : on en redemande ! :D
      J’aime aussi qu’il se renouvelle à chaque fois car les récits sont tous différents.

      Répondre
  5. Didi says:

    Tiens tiens un livre qui fait rire ! Je note pour mes trajets en tram par exemple :o)
    Et je découvrirais cet auteur qui semble être apprécié
    Bises

    Répondre
  6. sabariscon says:

    Je ne connaissais pas l’auteur, mais ton billet me donne envie de découvrir, j’aime assez la parodie généralement.

    Répondre
  7. Petite Fleur says:

    J’ai découvert l’auteur avec ce titre. Et après l’avoir lu, il ne s’est pas écoulé beaucoup de temps avant que je me précipite dans une librairie pour acheter un deuxième roman !

    Répondre
    • Leiloona says:

      Oui, et moi je suis bien contente de l’avoir lu de nouveau. En ce mois de novembre tristoune cela fiat du bien. :)

      Répondre
  8. valeriane says:

    Je l’avais déjà mis de côté sur une liste à lire…
    Tu me redonnes envie de l’acheter dis donc :-)
    Je n’ai lu que « Prenez soin du chien » de cet auteur, mais je me souviens avoir passé un agréable moment de lecture!

    Répondre
    • Leiloona says:

      Oui, d’ailleurs une amie me faisait remarquer qu’elle regrettait ma rubrique « sortie poches », car le budget bouquins explose avec les grands formats …

      Répondre

Laisser un commentaire