Scènes de vie (atelier d’écriture)

prison-break-20132

© Marion Pluss

Pièces de l’échiquier
Scènes de vie
A manipuler
Avec précaution

L’arrondi tendre du pion
La dentelle abrupte de la tour
Le pic sauvage du fou
La crinière fougueuse du cheval

Lequel choisir pour mener à bon port
Ma barque d’exilée ?

Avancer d’une case
Sauter
Par-dessus l’autre
Le contourner
Ne plus le voir
L’effacer
Le courser
L’apprivoiser
Le détruire
Le laisser gagner
L’aimer

Autant de cases
Que d’âges

Quel pion choisir
Pour mener à bon port
Ma barque
Qui ne demande qu’un rivage
Pour s’attacher

Mais si la vie n’est qu’un jeu
J’abats mes cartes et me découvre
Atouts, as, joker
Le temps du bluff est terminé.

© Leiloona, le 6 avril 2014

 ————————————————————————————

  Vos liens : 

Dame Mauve : Échiquier du destin

Laurent

Bene : Tri au grenier

Sabine : Un coup de maître

Jean-Charles : Le sirop de la rue

Eva

Stephie

Josette

25 comments

  1. Ludovic says:

    Très joli, l’échiquier comme image de la vie et de ses doutes, de l’exil et du déracinement.
    Pas de participation pour moi cette semaine, je file vous lire!

    Répondre
    • Leiloona says:

      Merci Ludovic. Je crois que le thème de l’exil et du déracinement est une thématique qui me hante … Une ukrainienne errante en somme. 😆

      Répondre
    • Leiloona says:

      Toi, en fait, tu prends de la coke, hein avoue, pour tout mener de front en ce moment ?
      ça te dérange si je t’appelle Wonder woman ? 😉 Bisous aussi.

      Répondre
      • milleetunefrasques says:

        Je ne sais pas ce que je prends mais on verra si j ‘arrive à tout finir dans les temps…

        Répondre
  2. jacou33 says:

    J’aime beaucoup ces  » Scènes de vie ». Si tu le permets, je le range dans mon blog, pour le publier pour Les jeudis en poésie, chez Asphodèle.
    Ce poème me touche particulièrement.
    Au contraire de toi, cette photo ne m’a pas parlé.

    Répondre
    • Leiloona says:

      Oh c’est gentil, ça ! 😀

      Je ne connais pas ce rdv d’Asphodèle, j’irai jeter un oeil. 😉

      Répondre
  3. Caro says:

    L’arrondi tendre du pion, La dentelle abrupte de la tour…Comme toujours c’est très joli et comme d’habitude il y a une strophe que j’aime particulièrement : cette semaine, c’est la seconde :)

    Pas de participation pour ma part, je file lire les textes !

    Répondre
  4. Leiloona says:

    @ Dame Mauve : si tu passes par là : mon pc m’interdit l’accès à ton blog en me disant qu’il y a un logiciel malveillant dessus. :(

    Répondre
  5. milleetunefrasques says:

    C’est rigolo, je trouve qu’il fait encore plus sens quelques mois après

    Répondre
    • Leiloona BricaBook says:

      Peut-être que l’écriture met en avant des choses à l’état larvaire … l’inconscient plus fort que le Moi finalement … en tout cas, j’aime cette interprétation.

      Répondre

Laisser un commentaire