Love letters to the dead, Ava Dellaira

love letters to the deadAu départ, il ne s’agissait que d’un devoir  à rendre à son professeur d’anglais. Cette dernière avait demandé à la classe d’écrire une lettre à un disparu. Laurel, nouvellement arrivée dans ce lycée, y mettra plus que son coeur, car ce n’est pas une lettre qu’elle s’apprête à écrire mais des dizaines.
Le temps pour elle de réapprendre à vivre après la tragédie qu’elle vient de subir.
Ces lettres seront l’occasion de revenir sur son passé, d’imaginer un avenir, mais aussi d’en apprendre un peu plus sur ces disparus auxquels elle s’adresse.

Kurt Cobain, Judy Garland, Janis Joplin, Amy Winehouse, River Phoenix ou encore Amelia Earhart : tous des hommes, sauf Amelia Earhat, trop sensibles et trop dépassés par la vie. Des hommes qui ont mis fin à leur existence.

Laurel leur écrit des lettres, alors, et se demande comment ils en sont arrivés là. Forcément, tous ont un lien avec sa soeur May décédée quelques mois plus tôt.
Au fil de l’histoire, on apprendra les conditions de ce tragique événement et aussi pourquoi Laurel se sent à ce point coupable …

Loin d’égrener des platitudes sur le suicide ou la mort, ces lettres auront un effet cathartique sur Laurel.
Cette adolescente très discrète et renfermée sur elle-même a préféré quitter son lycée de secteur pour atterrir ici, dans un endroit où sa soeur n’aura pas posé son aura si lumineuse.
Pourtant, Laurel a bien du mal à se démarquer de May. De son héros, Kurt Cobain, à ses vêtements, Laurel vit toujours à travers son prisme.
Mais comment oublier si facilement sa soeur alors que même la cellule familiale a éclaté ? Un père au visage de clown qui se force à sourire alors que le coeur n’y est pas, une mère qui a préféré fuir loin de tout ceci et vivre dans un ranch, une tante amoureuse d’un homme qui se fait passer pour Jésus … Heureusement, ce nouveau lycée est l’occasion pour elle de faire la connaissance de deux jeunes filles, mais aussi de Sky, aussi mystérieux soit-il.

Ce roman épistolaire regorge de thèmes complexes : la mort, le suicide, la souffrance, l’homosexualité, la drogue, la séparation des parents, la découverte de l’amour aussi … Du lourd, diront certains. Effectivement. Mais l’ensemble est traité avec une délicatesse certaine. Un peu comme Laurel, finalement. La voici qui découvre un tout nouvel univers, tombe dans certains travers des adolescents. Tous les personnages possèdent une belle profondeur et ne tombent dans aucune caricature.

Un livre tout en finesse, tout dans l’émotion et la cicatrisation, extrêmement troublant aussi tant le regard de Laurel est mature. Le lot des blessés de la vie sans aucun doute.

Auteur: Ava Dellaira
Editeur: Michel Lafon
Nbre de pages: 420
ISBN: 978-2-7499-2214-0
Sortie : 15 mai 2014
16 € 95

La playlist du livre :

« Lady in red ». *soupir*

Karine : Une très bonne lecture pour moi.  Et une auteure que je relirai. 

« Fascinant, captivant et totalement inattendu, je n’ai pas pu lâcher ce livre. »
Siobhan Vivian, auteure du best-seller La Liste

« Love Letters to the Dead est une lettre d’amour à la vie. »
Jay Asher, auteure de Treize Raisons

« Chère Ava, j’ai adoré ton livre. Je le recommande à tous. »
Emma Watson

« J’ai beaucoup aimé Love letters. Que d’émotions! Quelle écriture! Les lettres envoyées à des personnages venant d’horizons divers sont un atout et amèneront sûrement les lecteurs à (re)découvrir ces personnnalités (j ai moi-même ré-écouté en fond musical Nirvana et Janis Joplin en lisant le livre!). Ce roman est un vrai bonheur de lecture que je ne manquerai pas de conseiller. »
Anne-Pascale de l’Arbre à Lettres

10 comments

  1. Jul says:

    Celui-là je l’ajoute d’office à ma PAL ! Il n’est pas en anglais rassure moi ?

    Répondre

Laisser un commentaire