La grosse bête, Pénélope Jossen

la grosse beteLa folie des dinos continue !

Imaginez une grosse bête féroce ! Elle terrifiait tout le monde sur son passage, même le plus petit des dinos, qui, de rage un jour, lui mordit la queue. La grosse bête voulut alors le manger tout cru, mais manque de bol, ce fut à ce moment-là que l’univers décida d’envoyer une immense boule de feu sur Terre. Le plus petit trouva refuge dans un tout petit trou et s’en sortit. Le plus féroce des dinosaures était tout brûlé et bien mort, il n’embêterait plus personne …

Voici un album pour enfants déroutant.
Les illustrations sommaires et le trait noir assez gros concentrent l’attention sur ces deux bêtes. Rien autour, donc forcément, on ne voit que ça. Ces illustrations collent parfaitement au propos.
Là où cela se corse pour moi est au niveau du contenu.
Que des dinosaures se mordent et veulent se manger, soit.
Que la petite bête morde la grosse en représailles, pourquoi pas.
Que la petite bête survive, que la grosse meure, c’est normal, puisque c’est ce qui s’est passé.

Malgré tout, j’ai du mal avec cette violence … surtout parce qu’à la fin de l’album on se rend bien compte que la petite bête va avoir sur les plus petits que lui la même attitude que celle qu’avait la grosse …
Bonjour la morale.

Alors, oui, on peut expliquer le principe des différences, des inégalités, de la brutalité, de la mort, de l’extinction des dinosaures (encore, que …).
La morale serait donc de dire que les plus grands et les plus forts sont toujours des brutes épaisses, que les plus petits sont toujours débrouillards qui résisteront à tout, mais qu’en retour, malgré la souffrance endurée ils vont tout de même faire souffrir les plus faibles.
Bon.
Voici un album qui demande donc aux parents d’expliquer à son enfant certaines choses (rien de plus normal), mais aussi d’entamer une réelle discussion sur la conduite du plus petit (est-elle vraiment la bonne ? Que faut-il faire vraiment ? etc …)

Voici un album qui a dérouté Tro’Gnon. Plusieurs fois, il m’a demandé pourquoi les dinosaures agissaient ainsi, mais aussi ce qu’il advenait de ce grand dino, pourquoi il devenait méchant aussi …
A un âge où les règles et les limites doivent être posées, j’ai trouvé dans cet album un concentré de violences. Sous différentes formes.
Bref, peut-être n’ai-je pas saisi le véritable message, peut-être n’ai-je pas su comprendre le réel message …

Texte et illustrations : Pénélope Jossen
Âge : 3 à 5 ans
Collection : Albums 8,20 €
(EAN13 : 9782211217583)
Première édition à l’école des loisirs : 2014

8 comments

  1. milleetunefrasques says:

    Je serais curieuse de le feuilleter à l’occasion. Parce que bon, t’es blonde hein, hi hi hi 😉

    Répondre
    • Leiloona says:

      Je te l’accorde … 😀

      Mais la réaction de Tro’Gnon (la cible) en dit long aussi. Et là il était plus que circonspect …

      Sur les autres blogs, ils disent que c’est bien de parler des différences, de dire que le plus grand agit souvent comme une brute, mais que le petit peut aussi se défendre … Euh, oui, certes … Donc on répond à la violence par la violence et du coup quand on a plus petit devant soi on agit comme une brute ? Pffff . Ok, ce soit des bêtes, et nous sommes des humains, mais les gosses appliquent souvent ce qu’ils voient ou lisent, donc là, non ce n’est pas passé. Et le second degré (comme dans le grand livre sur la bagarre par exemple), je ne l’ai pas vu.

      Répondre
      • milleetunefrasques says:

        J’y jetterais donc bien un oeil si l’album est à toi. Parler de la violence est toujours un défi, en effet

        Répondre
    • Leiloona says:

      Oui … bon, on a pas mal travaillé sur les rapports à l’autre aussi … la première année de maternelle est l’année où les enfants sont pour la première fois confrontés à la très proche proximité collective et il y a des couacs … donc il n’a pas vraiment compris pourquoi je lui lisais un bouquin avec autant de violence alors que je lui répète à longueur de temps qu’il faut être respectueux de l’autre.
      Sans tomber non plus dans le monde des bisounours, je crois qu’effectivement il est difficile de parler violence pour cette tranche d’âge.

      Répondre
  2. lolliiiii says:

    Oui, c’est compliqué et je crois qu’un enfant a besoin qu’on lui montre une autre manière de réagir que la violence, surtout à cet âge iù ils tapent plus vite que leur ombre!

    Répondre
    • Leiloona says:

      Oui, voilà.
      Là Tro’Gnon avait pas mal de questions lors de la lecture, et généralement il veut tout de suite qu’on le relise. Là, non …
      Et je n’ai pas insisté non plus, puisque je n’adhérais pas à l’histoire. Et je ne suis pas non plus anti-violence dans les histoires, puisque j’ai lu par exemple « le grand livre de la bagarre », super bien fait.

      Répondre

Laisser un commentaire