L’œil du prince, Frédérique Deghelt

Un billet un peu spécial ce matin, celui de Ludovic. Je lui ai ouvert les portes du blog. Depuis quelques temps, écrire des chroniques et ouvrir un blog le titillaient : j’aime ce qu’il écrit, nos échanges, sa personnalité qui transparaît aussi à travers ses textes. On dit tellement de choses quand on écrit … Je lui ai donc proposé cet espace.
Alors, voilà son premier billet. Il y en aura d’autres, ma porte reste ouverte.
Et j’avoue que pour une première, c’est une réussite ! Belle lecture à vous.

oeil du princeFréderique Deghelt commence son roman en citant Eluard, « il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous » et c’est un des aspects du roman que j’aime retrouver dans la littérature, une galerie de personnages dont on découvre les liens et les secrets au fur et à mesure de l’histoire.

Ici, ce sont donc 5 personnages, dont les histoires se suivent, sans lien apparent au départ.

Dans les années 80, Mélodie, adolescente se débat dans une famille bourgeoise que les codes écœurent. En 1964, Yann est en voyage au États Unis, à la recherche d’un nouveau souffle après le drame qui vient d’ouvrir un gouffre dans sa vie.

Vingt ans plus tard, on suivra la lente et définitive érosion du couple de Benoit, pianiste, au moment où sa carrière décolle, comme si deux bonheurs ne pouvaient se vivre en même temps.

Puis on fait un saut dans la résistance, pour lire la correspondance secrète et anonyme de 2 résistants qui se découvrent des sentiments au fil de leur correspondance.   Enfin, le dernier personnage, une vieille dame, jette un regard en arrière sur sa vie à la lumière des  secrets de famille qui viennent de lui être révélés.

Les liens entre toutes ces histoires peut paraître difficile à tisser, pourtant la fin du roman va nous les révéler, confirmant le choix de la citation d’Eluard en exergue. La fin, ou le début…

En effet, Frédérique Deghelt nous donne la clé dès le début.  L’œil du prince, c’est au théâtre la place qui permet au spectateur de voir la perspective du décor sans déformation. Frédérique Deghelt  nous propose d’occuper cette place, en inscrivant au début de son roman l’arbre généalogique de ces 5 personnages, dévoilant le lien qui les unit, nous livrant ainsi les clés que n’ont pas les personnages.

La blogo débat pour savoir s’il faut ou non lire cet arbre avant de lire le roman. Moi j’avais choisi de ne pas le lire, et je ne regrette pas. On savoure alors le plaisir de découvrir les secrets et coup de théâtre en même temps que les personnages. Même si certaines ficelles sont un peu grosses, et qu’on les sent venir longtemps à l’avance, certaines révélations sont surprenantes et m’ont cueilli.  Je ne sais pas si j’aurai pris tant de plaisir à la lecture de ce roman si j’avais eu toutes les clés au départ. J’ai aimé suivre ses personnages, sentir leurs doutes et leur questionnement, et comme eux, ne pas savoir.

A vous de faire votre choix!

Les 5 histoires ne sont pas d’égale qualité à mon goût, (j’ai été moins sensible au personnage de Mélodie qui ouvre le roman), mais dans l’ensemble l’œil du prince est un roman juste et sensible sur les relations humaines, sur l’amour dans ses différentes phases, qu’il soit naissant, brutalement retiré, ou en train de se déliter…  et l’idée de lire  des histoires sachant qu’un lien va à un moment se créer est un plaisir supplémentaire dans la lecture.

Auteur Frédérique Deghelt
Editeur J’ai Lu
Date de parution 03/09/2014
Collection J’ai Lu Grand Format
ISBN 2290072176
EAN 978-2290072172

C’est l’Irrégulière qui m’avait donné envie de découvrir ce roman.

Challenge de la rentrée littéraire 29 / 30 5 %

challengerl2014

13 comments

  1. Leiloona BricaBook says:

    Je commente du coup, puisque l’article a été écrit par Ludovic …
    J’aime beaucoup la sensibilité de Frédérique Deghelt et cette histoire d’arbre généalogique m’interpelle fortement … je crois que je serai comme toi : ne rien lire pour avoir le plaisir de découvrir.
    En tout cas, un super premier article ! Bienvenue dans la blogosphère, mister ! :) Au plaisir de te relire.

    Répondre
  2. milleetunefrasques says:

    Il est super ton billet. Le livre est dans ma PAL, tu lui fais gagner des places 😉 Bravo Ludo !

    Répondre
  3. Titine says:

    Je ne connaissais pas ce roman, merci Ludo de me le faire découvrir. Bravo pour ce premier billet qui donne vraiment envie de découvrir « L’œil du prince ». À quand l’ouverture de ton blog ? 😉

    Répondre
  4. trezjosette2 says:

    Je crois qu’il est préférable de ne pas lire…mais la tentation doit être grande, je note cette lecture pour un jour prochain…merci Ludo

    Répondre
  5. Anne-Véronique says:

    Merci Ludo pour ton oeil sur ce billet. Après avoir hésité je pense maintenant que je vais lire ce livre…. sans regarder l’arbe généalogique c’est certain. Aujourd’hui c’est toi le prince de la blogo ! :)

    Répondre
  6. Ludo says:

    Merci pour ces 1ers retours! Pour le blog, je vais pour le moment profiter de l’opportunité que m’offre leiloona! Mais je n’ai pas dit non!
    Concernant cet « œil du prince » je trouve que c’est un bon roman, en tous cas dans la noirceur de la rentrée il m’avait fait du bien, même si ce n’est pas non plus tres joyeux! En tous cas si je vous ai donné envie, c’est une bonne chose! :)

    Répondre
  7. lorouge says:

    J’adore Frédérique Deghelt mais je n’arrive pas à me sentir attirée par ce nouveau livre… Pas grave, il m’en reste encore 2 autres d’elle dans ma PAL ;0) Bon mercredi

    Répondre
  8. Ludo says:

    Je ne la connaissais que grâce a la grand mère de Jade. Je n’ai pas lu le dernier, que mon libraire avait moins aimé. Mais la j’ai eu envie, surtout à cause de cette idée de hasards qui n’en sont peut être pas! Et encore une fois l’idée de lire 5 histoires si différentes et de les voir se lier finalement, est totalement séduisante!

    Répondre
    • Leiloona BricaBook says:

      J’adore cette idée de hasards qui n’en sont pas … Auster en parle pas mal dans ses bouquins et c’est un thème qui m’intéresse car il m’interpelle ! :) Merci encore, Ludo ! 😀 Tu reviens quand tu veux sur le blog ! 😀

      Répondre

Laisser un commentaire