Sur les pas de Van Gogh (125è anniversaire de sa mort) à Auvers sur Oise

tombe van gogh

125 d’inspiration.

Voici 125 ans que Vincent Van Gogh est mort à l’Auberge Ravoux à Auvers-sur-Oise, le 29 juillet 1890. Aussi, hier, à cette occasion, le Van Gogh Museum et la mairesse d’Auvers sur Oise ont-ils remis le premier exemplaire du Grand Atlas de Van Gogh à ses descendants Willem van Gogh et Machteld van Laer.
Un atlas excellemment fourni et regorgeant d’informations multiples : lettres, cartes, dessins topographiques  ou encore des photos. Je reviendrai très rapidement vers vous avec une chronique étayée de ce livre qui montre à quel point l’artiste s’est inspiré de ses différentes étapes.

grand atlas de van gogh

Il y a 125 ans, donc, sur la tombe de Vincent Van Gogh, étaient déposées des centaines de tournesols et de dahlias jaunes. Hier, en écho, les arrières petits neveux ont déposé les mêmes fleurs jaunes, se mêlant au lierre qui unit les tombes des deux frères. Un moment d’émotions particulier, baigné par la lumière d’un joli soleil, lors de la lecture par Willem van Gogh de la dernière lettre de l’artiste à son frère Théo.

Les arrières petits neveux de Vincent et Théo Van Gogh
Les arrières petits neveux de Vincent et Théo Van Gogh
Le maire d'Auver sur Oise et le président de l'institut Van Gogh Dominique-Charles Janssens
Le maire d’Auvers sur Oise et le directeur de l’institut de Van Gogh Dominique-Charles Janssens

Van Gogh a été un modèle européen. Un des premiers à voyager sans cesse pour nouer des amitiés et trouver l’inspiration dans d’autres pays. Le 125e anniversaire de son décès est l’occasion rêvée de rappeler qui il était et ce qui le rend à ce point exceptionnel, a rappelé Axel Rüger, le directeur du Van Gogh Museum.

Effectivement, hier, à l’Auberge Ravoux, la commémoration était européenne : français, néerlandais et anglais se côtoyaient et tous revenaient sur la modernité de Van Gogh.

auberge ravoux 3

auberge ravoux

auberge ravoux 2

Il y a à peu près un an, je dévorais Les Singuliers d’Anne Percin, un roman épistolaire qui nous faisait presque toucher du doigt de grands peintres tels que Paul Gauguin ou encore Vincent Van Gogh. Il me restait encore à découvrir un des lieux du roman. Ce fut chose faite hier.

La ville semble baignée par l’aura de Vincent Van Gogh. Des panneaux dans la ville et à l’extérieur – dans les champs – démontrent à quel point l’artiste s’est inspiré de cet endroit pour peindre. L’impression de se balader dans un musée à ciel ouvert, de marcher véritablement sur les pas de Van Gogh.

A l’Auberge Ravoux dite Maison de Van Gogh aussi, la petite mansarde nous fait aussi toucher du doigt le quotidien de l’artiste.

Je ne peux que vous inciter à vous balader à Auvers sur Oise, mais aussi à remonter vers la fameuse église immortalisée par le peintre où un magnifique chemin vous attend, à passer par le cimetière pour voir les deux tombes, puis à redescendre par le sentier du Montier, au musée de l’Absinthe, au encore à la maison du docteur Gachet, sans oublier à l’atelier d’artiste de Daubigny. Le château d’Auvers où une exposition-immersion vous attend : « The Van Gogh Experience à l’Orangerie Sud » pourrait être le point d’orgue de cette visite.

chemin menant à l'église d'auvers
Chemin menant à l’église d’Auvers
eglise auvers
L’église d’Auvers sur Oise
Le sentier du Montier
Le sentier du Montier

Partout autour de nous, se nichent des tableaux. On parcourt alors ces chemins en s’imaginant faire nous aussi partie d’une oeuvre d’art.

Quand le réel rejoint l’Art …

Ainsi se retrouve-t-on face au Champ de blé aux Corbeaux …

champ de blé aux corbeaux

Le champ de blé aux corbeaux, Vincent Van Gogh
Le champ de blé aux corbeaux, Vincent Van Gogh

 

Informations pratiques :

Auberge Ravoux, dite Maison de Van Gogh
En partenariat avec L’Institu Van Gogh
Jusqu’au 31 octobre 2015
6 €

Maison du Docteur Gachet
Entrée gratuite

Maison Atelier Daubigny
Du 15 août au 31 octobre
Du jeudi au dimanche
De 14 h à 18 h 30

Château d’Auvers
The Van Gogh Expérience à L’Orangerie Sud
Jusqu’au 20 septembre 2015
5 €

Musée Daubigny
Un certain regard sur Van Gogh : Minnelli, Kurosawa, Pialat
Jusqu’au 20 septembre 2015
4 €

 

Leiloona
Épicurienne culturelle, je sillonne villes, pays et musées, toujours un livre dans mon sac ... Chaque lundi, je publie mes textes dans un atelier d'écriture que j'anime depuis plus de 5 ans, basé sur une photographie. Museo geek l'hiver, sirène l'été. J'aime les bulles, le bon vin et les fromages affinés. View all posts by Leiloona →

9 commentaires

  1. Je suis allée à Auvers il y a une trentaine d’années. Il fallait un peu chercher, le village n’était pas encore très fréquenté, mais il avait du charme surtout lorsque l’on reconnaissait les endroits où se rendait Van Gogh. J’y suis retournée il y a une dizaines d’années et j’ai trouvé beaucoup de changement, il avait perdu son côté tranquille et était nettement plus tourné vers le tourisme. Tu me donnes envie d’y retourner maintenant.

    Répondre
    1. Oui, le changement s’opère partout … une amie qui connaissait les monastères bleus depuis plus de 10 ans disait la même chose … le tourisme arrive, et il est partout. En même temps il fait vivre … Mais je n’ai pas été écrasée par les touristes avant-hier, malgré la date importante. 🙂

      Répondre
    1. J’ai très envie de la découvrir, oui ! Connais-tu le roman d’Anne Percin ? Dans mes souvenirs, oui …

      Répondre
  2. oh… je découvre tes carnets de voyage où je n’avais pas encore jeté un oeil ^^ j’adore ce mélange de terroir et d’art. Je me rappelle de deux magnifiques voyages, un dans le berry sur les traces de georges sand (si jamais tu cherches un endroit tranquille pour un long week end ^^) et le cimetière de Bangor (celui du livre de Stephen King), qui était terrifiant et inspirant (OK c’est perdu dans le Maine mais il y a l’acadie national park pas loin ^^)
    Bonne continuation dans tes voyages!

    Répondre

Commentaire :

%d blogueurs aiment cette page :