Un livre qui fait du bien ? Et soudain tout change, Gilles Legardinier

et soudain tout changeLe Demain j’arrête de Gilles Legardinier m’avait enthousiasmée à un point tel que j’avais eu envie d’écrire une lettre à l’auteur. J’ai une histoire personnelle avec ce livre : chaque fois que j’en parle, je repense inévitablement à certains événements de ma vie. C’est cela aussi, le pouvoir de la littérature : nous transporter illico dans le passé. Aussi était-il délicat de relire un Legardinier : quand on adore à la folie un roman, un style ou un auteur, on a toujours une appréhension. Va-t-on l’aimer autant ? 

Et soudain tout change n’a pas échappé à la règle : depuis quelques mois à la maison, je ne n’osais l’ouvrir, et puis les vacances sont arrivées.

Un envie folle de le débuter, de renouer avec l’univers de l’auteur, avec son énergie positive aussi.

Le cadre est complètement différent de Demain j’arrête. Ici, les héros sont des jeunes. Un pari risqué, car nous avons tendance à classer un roman en jeunesse quand il parle des jeunes … C’est l’histoire d’une bande d’amis au lycée, une jolie bande d’amis, une de celles dont on aurait rêvé pour nous, des amis indécrottables, toujours là, avec lesquels nous partageons tout depuis la maternelle ou presque. Une famille de coeur.

Cette joyeuse bande passe bientôt le bac, ces presque adultes sont à une croisée des chemins et ils se demandent quelle sera leur prochaine orientation. Ils ont la vie devant eux, et pourtant, le Destin va en décider autrement …

Et soudain tout change, un roman qui porte bien son titre. Nous savons pertinemment que la vie peut changer d’une seconde à l’autre, et ce irrémédiablement. Le roman de Legardinier aurait pu jouer sur ce pathos et pourtant ce n’est pas le cas du tout. De l’art de voir les accidents malheureux sous un autre angle. Au contraire, le formidable pouvoir du récit est de nous montrer la force que possède l’âme humaine à croire, à espérer, à rebondir aussi, face à ce qui peut sembler au départ insurmontable.

Là encore des personnages attachants qu’on prend plaisir à retrouver, là encore on se glisse le temps de le lecture dans la peau de Camille avec une facilité déconcertante, là encore un roman qui nous fait aimer la vie, et à apprécier sa richesse et son prix aussi.

Un roman feel good, parfait pour l’été !

Auteur Gilles Legardinier
Éditeur Pocket
Date de parution 05/03/2015
Collection Pocket, numéro 16291
EAN 978-2266258494
ISBN 2266258494
415 pages

42 comments

    • Leiloona says:

      Tu devrais, après je ne peux pas te garantir de l’aime, mais moi je l’ai englouti et ai compris pourquoi mon ami m’avait dit « Julie, c’est toi. » 🙂

      Répondre
  1. Laeti says:

    Pas plus tentée que ça par cette série, mais si tu dis qu’elle est chouette, j’aurais tendance à te suivre 🙂

    Répondre
  2. dan says:

    Hop, dans ma boîte (ma CB ne te remercie pas, vilaine!)
    Belle journée!

    Répondre
    • dan says:

      Heu… dans mon panier… pour la boîte aux lettres, il faudra quand même que je patiente un peu, gloups!

      Répondre
      • Leiloona says:

        Ah ah, tu imagines le pied, tu commandes et hop on vient dans les minutes qui suivent sonner chez toi ! 😀

        Répondre
  3. coquillette says:

    Ah, je l’ai justement commencé hier ! Et en effet, cet univers et ce ton me paraissent parfaitement adaptés à cet été… J’ai hâte de le poursuivre, surtout avec ce que tu en dis !

    Répondre
  4. Eva says:

    J’ai acheté il y a quelques semaines « Demain j’arrête », je pense qu’après ton billet, je vais le lire plus vite que prévu! S’il me plait, je lirai également celui-ci, ton enthousiasme est contagieux:)

    Répondre
  5. Lulubel says:

    Comme toi j’aime énormément Gilles Legardinier, et Et soudain tout change n’a pas échapper à la règle 🙂

    Répondre
  6. Violette says:

    je lis La Bibliothèque des coeurs cabossés et ça va me suffire pour tout l’été en matière de « feelgood »… donc, je passe (comme tous les autres de l’auteur!)

    Répondre
  7. La chèvre grise says:

    Un très beau roman sur la fragilité et le côté éphémère de la vie. J’avais beaucoup aimé. Bien plus que « Demain j’arrête ». Mais peut être un peu moins (parce que moins joyeux) que « Complètement cramé ».

    Répondre
    • Leiloona says:

      Ah oui ? Le 2è je ne l’ai pas lu car on me l’a déconseillé … Je verrai à la rigueur. Merci. 🙂

      Répondre
  8. Mokamilla says:

    J’ai fui tous les titres de cette série… Va savoir pourquoi…( La couv ne m’aide pas…)
    Roman Feel good ou pas, je passe mon tour.

    Répondre
  9. Antigone (@EcritsAntigone) says:

    J’avais lu « demain j’arrête »… et oui ça fait du bien des livres qui font du bien de temps en temps. J’adore que tu ressembles à Julie, parce que j’ai trouvé que c’était un peu moi aussi. 😉

    Répondre
  10. lorouge says:

    Tu ne me donnes pas forcément envie de lire celui là mais Demain j’arrête oh que oui ;0) En plus, ça tombe bien, il est dans ma PAL alors pour cet été ça me semble parfait !!

    Répondre
    • Leiloona says:

      Ah ah toi aussi tu as ta PAL d’été ? J’ai déjà ajouté deux livres par rapport à la PAL initiale … poin poin poin

      Répondre
    • Leiloona says:

      Hum, on rit beaucoup là tout de même, vu le thème, mais on referme le livre avec autant l’envie de dévorer la vie.

      Répondre
  11. Syl. says:

    Bonjour, il faudrait que je lise le premier volume ! j’ai aussi celui-ci dans ma pal. Programmation pour les jours prochains…

    Répondre
    • Leiloona says:

      Avec le premier tome, j’ai une histoire particulière qui tient aussi à mon histoire personnelle …
      Après, les couvertures, je ne les ai pas sous les yeux quand je lis ! 😛 Mais je peux comprendre, car leur côté kitsch est bien là …

      Répondre
  12. adèle says:

    J’ai adoré « demain j’arrête » au point que, au milieu de ma lecture j’ai envoyé un mail enthousiaste à Gilles Legardinier. A ma grande surprise, deux jours plus tard j’avais une réponse personnalisée et sympathique ! 🙂

    Alors en WE à Bourg en Bresse, j’ai fait 2h30 de queue pour une dédicace, bavardant de littérature avec deux inconnues. Gilles Legardinier a été aimable mais je n’ai pas senti de feeling entre nous. 🙁

    NB Il a écrit deux textes, pour le livre de nouvelles du resto du coeur, un texte drôlissime et un autre très émouvant.

    Répondre
    • Leiloona says:

      Adèle : rohhh top ! Je voulais lui écrire (voir mon billet sur le bouquin), mais finalement je n’ai pas osé … 🙂

      Répondre
      • adèle says:

        J’ai écrit une lettre à Amin Maalouf que je n’ai jamais postée … 🙁

        Répondre

Laisser un commentaire