Le Pressionnisme à la Pinacothèque

le pressionnisme pinacotheque

Non, je ne me suis pas trompée dans le titre, il s’agit bien du pressionnisme, mais qu’est-ce donc ?

Le « Pressure art » en anglais est un art pictural qui a pour outil non pas un pinceau ou un crayon, mais une bombe aérosol.
Cela s’apparente-t-il alors à des graffiti ? Non, seul le dessin pourrait faire penser à du « street art », puisqu’ici il s’agit de dessins peints à la bombe sur support (toile, métal …). La Pinacothèque a choisi de rassembler ici une centaine d’oeuvres des années 70 à 90 issues de collections privées.
On oublie le côté éphémère de la rue, on oublie aussi la précipitation qui découle du caractère interdit et illégal du graff’. Non, ici, tout est pensé, pesé et soupesé. De l’art, donc.

Le visiteur croise alors une centaine de tableaux classés chronologiquement, avec des problématiques bien définies. Quelques travaux préparatoires aussi, des esquisses qui prouvent tout le travail en amont.

pressionnisme1

IMG_20150809_163640

La Pinacothèque détonne avec cette exposition, puisque le « pressure art » n’est guère reconnu dans le milieu artistique. Néanmoins force est de constater que ce courant artistique a entièrement sa place dans un musée d’art contemporain.

IMG_20150809_161703

Un message derrière chaque tableau, un travail d’orfèvre presque pour certains (le rendu d’une bombe est plus compliqué à avoir qu’un pinceau), et une beauté aussi qui en émane. 

pressionnisme

Hormis Basquiat extrêmement médiatisé, entrez et découvrez Phase 2, Rammellzee, Dondi, Futura 2000, Bando ou encore Ash et Jay. Des visions hautes en couleurs, un véritable témoignage de notre époque : des oeuvres sensuelles, graphiques, démesurées. Comment ne pas penser non plus aux lettrines médiévales ? Comment ne pas sourire face au pastiche des Nymphéas de Monet …

nympheas pressionnisme

De mon côté, j’ai été plus que bluffée par leur maîtrise de la bombe (les couleurs ne se mélangent pas), mais charmée aussi par les sujets développés. A faire connaître, pourquoi pas, à des élèves en pleine préparation de l’Histoire des Arts.

IMG_20150809_164043

Un défi relevé pour la Pinacothèque, l’exposition est même prolongée d’un mois et se terminera le 18 octobre !  Vous n’aurez plus aucune excuse quand vous confondrez ensuite le pressionnisme avec le graff’ ou le tag.

20150809_163854

Pinacothèque 1
28, place de la Madeleine 75008 Paris
Tous les jours de 10h30 à 18h30 (fermeture des salles à 18h15).
Fermeture de la billetterie à 17h30.
Nocturnes les mercredis et les vendredis jusqu’à 20h30 (fermeture des salles à 20h15).
Fermeture de la billetterie à 19h30.
13 €
Jusqu’au 18 octobre

3 comments

Commentaire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.