Aux visages disparus, Cyprienne Kemp

camus disparu

“ Faire que ce qui était fermé ne le soit plus. Déplacer ce qui empêche le libre passage.”

En janvier dernier, après l’attentat au Charlie Hebdo, TroGnon avait rempli un album hautement symbolique : (re)donner un visage aux disparus. Leur redonner vie. Je n’en avais pas parlé à l’époque, et je ne pensais pas devoir le faire un jour.

aux visages disparus cyprienne kempAujourd’hui, je vois fleurir sur les réseaux sociaux le visage de ceux disparus vendredi dernier. Ne pas les oublier, mettre un visage sur … J’ai aussitôt pensé à cet album de Cyprienne Kemp :

 

Aux visages disparus

A l’enfant ou à l’adulte de dessiner un visage sur ces blancs, de combler de vie le silence, de crier avec la pointe de son crayon que nous sommes toujours là.

J’ai été étonnée à l’époque des différences apportées par TroGnon (il n’avait pas 5 ans alors, mais a donné à chacun des visages un éclat particulier.) Hier, alors que j’ai ressorti l’album, il a fait un nouveau dessin … un homme meurtri et ensanglanté. Si TroGnon a été protégé des images, je lui ai expliqué ce qui s’était passé le soir du 13 novembre.

Parler du 13 novembre avec les enfants est important, cela permet à ces nouvelles graines de comprendre que la communication reste la valeur essentielle pour ne pas être fauché par l’Intolérance et le Fanatisme. Le dessin est -cela n’est plus la peine de le démontrer – un facteur essentiel pour faire émerger la discussion.

Les photographies parlent d’elles-mêmes.

chauve disparu

muette disparue

joconde disparue

Le vendredi 13 novembre 2015 vu par un enfant de 5 ans (relativement protégé mais qui s’exprime par le dessin … page de gauche.)

le 13 novembre vu par un enfant de 5 ans

‘Aux visages disparus’
Cyprienne Kemp
N° ISBN: 9782953714524
Editons Obriart
5 € 95
Pour acheter ce livre d’artiste c’est par ici.

Leiloona
Épicurienne culturelle, je sillonne villes, pays et musées, toujours un livre dans mon tote bag ... Chaque lundi, je publie mes textes dans un atelier d'écriture basé sur une photographie que j'anime depuis 5 ans. Museo geek l'hiver, sirène l'été. J'aime les bulles, le bon vin et les fromages affinés. View all posts by Leiloona →

11 commentaires

    1. Olala, la puissance évocatrice des enfants …

      Je m’attends à en parler demain aussi … les élèves auront besoin de s’exprimer.

      Répondre
  1. Je ne suis pas allée jusqu’à là avec les miens qui sont un peu plus grands mais tu as raison. Le résultat est très poignant. :-((

    Répondre
    1. Le résultat est terrible oui … et ce n’est pas la première fois que je lui en parle (surtout que son école avait été en confinement une fois, pour une prise d’otage. Bref … des petits déjà grands.)

      Répondre

Commentaire :

%d blogueurs aiment cette page :