Arsène Lupin, Les Nouvelles Aventures : Les Héritiers

En 1897, au lendemain du terrible incendie du Bazar de la Charité, Arsène Lupin tire sa révérence. Accusé à tort d’être à l’origine du drame où a péri l’amour de sa vie, il quitte la France.

Dix ans plus tard, la tension entre l’Allemagne et la France est à son comble. Quand un quotidien révèle que Lupin aurait dérobé des secrets militaires pour les vendre à l’ennemi, la guerre semble inévitable. Seul Arsène peut laver son honneur et déjouer le complot qui embraserait l’Europe.

Ecrire de nouvelles histoires d’Arsène Lupin est un pari très risqué. Le héros de Maurice Leblanc fait partie du patrimoine de la littérature populaire, comme le Sherlock Holmes de Conan Doyle. Les deux auteurs Abtey et Deschodt ont pris le parti de replacer cette histoire de Lupin dans un contexte historique, et de mettre en scène des personnalités importantes comme Georges de Clemenceau, le général Lyautey et bien d’autres… quitte à délaisser le célèbre cambrioleur.

Lupin où t’es ?

Si vous aimiez les intrigues astucieuses de Maurice Leblanc, son sens du dialogue, vous risquez d’être déçu. Les apparitions de Lupin ne surprendront pas grand monde, tant ses « identités secrètes » sont faciles à percer. L’histoire d’amour est assez mièvre, du style la « jeune femme prisonnière amoureuse d’un prince du desert » J’ai plus eu l’impression de lire un roman historique où Lupin fait des apparitions « guest star » qu’une véritable aventure d’un de mes héros préférés.

Pas désagréable lire (même si certains « tics » des auteurs lors de l’introduction des personnages finissent par agacer) mais franchement etait-ce vraiment nécessaire de ressusciter Arsène pour çà ? J’en doute…

Auteur Pierre Deschodt, Benoît Abtey
Editeur Xo
Date de parution 03/03/2016
Collection Roman
EAN 978-2845636576
ISBN 2845636571
350 pages
19 € 90 

13 comments

    • Chroniques de Nimentrix says:

      Ça n’est jamais évident de s’approprier un personnage créé par un autre auteur. Peut-être ai-je trop lu l’oeuvre de Leblanc pour ne pas « tiquer » à certaines réactions du personnage.

      Répondre
    • Chroniques de Nimentrix says:

      Maurice Leblanc a écrit plus d’une trentaine de romans, une pièce de théâtre et même une adaptation radiophonique de son vivant… Vouloir juste l’intégrer dans des évènements historiques ne suffit pas à recréer le mythe, à mon avis…

      Répondre
  1. Jerome says:

    Je m’en doutais ! Et je partage ton avis, quel intérêt de faire revivre de tels personnages ?
    Le seul qui m’avait presque convaincu dans cet exercice est Horowitz et sa nouvelle aventure de Sherlock Holmes.

    Répondre
    • Chroniques de Nimentrix says:

      Pour Sherlock, j’accepte juste la relecture moderne sur la BBC parce que cela prend une autre dimension, mais je n’ose pas jeter un oeil aux « suites ».

      Répondre
    • Chroniques de Nimentrix says:

      Pour te consoler, tu peux relire l’intégrale des aventures écrites par Maurice Leblanc, ou faire un petit pélerinage à Etretat, près de l’Aiguille Creuse.. 😉

      Répondre
      • entrelespages says:

        Oui, oui, j’ai tout ce qu’il faut à la maison. Mais comme j’aime bien les pastiches et autres adaptations, je me disais que ça pouvait être sympa…

        Répondre

Laisser un commentaire