C’était la photo parfaite : Concours « Au Féminin »

Cet été, entre deux sauts dans la Dordogne fraîche, les grottes du Périgord, le foie gras et le Monbazillac, j’ai écrit une histoire. 4000 signes. Un bébé récit … J’ai pris plaisir à l’écrire … Comme je prends ici plaisir à la partager avec vous, comme chaque lundi avec l’atelier d’écriture que j’anime depuis 5 ans …

Comme je sais que bon nombre de mes amis ne possèdent pas Fa******, j’ai aussi choisi d’en parler ici, sur mon blog … Après tout mon espace sert aussi à cela, non ?

La nouvelle se trouve ici, et elle porte le titre de « Instant Reflet« .

Il s’agissait donc d’écrire un récit de 4000 signes maximum qui traiterait du thème « C’est la photo parfaite ».

N’hésitez pas à me dire ici (ou par mail pour les grands timides) ce que vous en pensez, puisque le site ne semble pas autoriser les commentaires.

Vous pouvez aussi lire la nouvelle de deux habituées de l’atelier d’écriture : Manue Rêva avec sa nouvelle « Un Souffle » et Louise Morgendorfer De Venir.

Leiloona
Épicurienne culturelle, je sillonne villes, pays et musées, toujours un livre dans mon tote bag ... Chaque lundi, je publie mes textes dans un atelier d'écriture basé sur une photographie que j'anime depuis 5 ans. Museo geek l'hiver, sirène l'été. J'aime les bulles, le bon vin et les fromages affinés. View all posts by Leiloona →

10 commentaires

  1. Moi j’aime bcp. Et puis la chute est bonne. De toute façon, je te l’avais déjà écrit.
    (Au passage, moi sur Chrome, je vois le bouton « j’aime »…)

    Je me demande si tu trouves facilement tes titres d’ailleurs car moi je galère à en trouver un pour une nouvelle lol (et je galère aussi parfois pour l’atelier d’écriture). Des fois je me dis que c’est plus dur que d’écrire le texte en soi ! lol

    Répondre
    1. Merci Virginie ! Ce matin, j’ai de nouveau regardé, et ça doit venir de mon anti virus … le bouton chez moi n’apparaît pas.

      L’objectif de ce billet était avant tout de laisser une trace de cette nouvelle hors facebook … 😉

      Quant aux titres, chez moi ce sont ces derniers temps des citations que j’aime. 😉

      Répondre
    1. Ah ben oui ! 😀 Je t’ajoute dans le billet ! 😉

      Sacrée nouvelle que la tienne … Oui, devenir adulte est souvent marqué par une souffrance …

      Répondre
      1. Merci Leiloona, on n’en serait peut-être pas là sans ton bel atelier et ta bienveillance 🙂
        Ton texte est très beau, notamment la description de cette photo, si sensible…
        Celui de Manue m’a touché par son optimisme et cet élan qu’elle traduit si bien, un beau portrait de femme.
        Je tente de piquer le compte facebook d’un ami charitable pour vous soutenir, vous le méritez!
        Et à la semaine prochaine, pour l’atelier

        Répondre
    2. Louise, j’espère que devenir adulte ne signifie pas seulement se prendre un mur dans la tronche … pauvre femme, on monte avec elle l’escalier le cœur remplit d’allégresse et on le descend dépossédés de notre âme d’enfant… bien vu.

      Répondre
  2. Et voilà les filles, j’ai corrompu un ami pour vous soutenir 🙂

    Répondre
  3. Leil, la fameuse photo de ton personnage me fait penser au cliché de Simone de Beauvoir pris de dos par son amant américain. Il ne peut qu’écrire une belle histoire… La tienne est très jolie, un jour il faut savoir se lancer avec une grosse prise de risque au delà de notre zone de confort. Non ?

    Répondre
    1. Au-delà de la zone de confort ou d’inconfort, oui, c’est selon ! 😉

      Je n’avais pas pensé à cette photo de Simone, la référence est flatteuse ! : )

      Répondre

Commentaire :

%d blogueurs aiment cette page :