Outlander saison 2

La saison 1 nous avait plongés dans une Écosse du XVIIIè siècle où les guerres des clans faisaient rage. Le début de la saison avait été marquée par la magie et la sorcellerie, baignant la série dans un halo brumeux proche de la fantasy. La deuxième s’annonçait plus tournée vers une intrigue politique : comment nos deux héros arriveraient-ils à empêcher la bataille des Culloden ? Peut-on aussi empêcher l’Histoire de se produire ?

Place à Paris dans un premier temps, puisque le prince d’Écosse y séjourne. L’occasion de s’attarder sur une certaine magnificence des costumes. Versailles n’est-il pas le lieu rêvé de l’apparence et de l’étalement des richesses ? Sur sept épisodes, le côté statique prédomine. Des questions lancées lors du premier épisode restent en suspens : comment l’héroïne est-elle revenue à son époque ? Dira-t-elle à Frank la vérité ? Comment a-t-elle pu se séparer de Jamie alors qu’elle était enceinte ? Il faudra attendre la fin de la saison pour avoir des réponses, puisque les épisodes jouent sur les retours dans le passé …

Même si le début de la deuxième saison est plus historique que portée sur les potions et la magie, quelques épisodes salés redonneront du sel à l’intrigue. Le jeu n’est plus non plus à la séduction : nos deux héros sont maintenant mariés et affrontent ensemble les complots versaillais. Quelques moments épicés tout de même (n’enlevons pas tous les bons ingrédients !), le désir entre eux deux n’est pas éteint (ouf !). Qui plus est, moins de scènes insoutenables à la GOT (sauf une où … bref le côté malsain est de nouveau là.), les épisodes sont surtout l’occasion d’en prendre plein les yeux grâce aux costumes, et de prendre plaisir à déjouer l’hypocrisie de la cour du Roi. Nous retrouvons ensuite l’Écosse pour les autres épisodes de la saison avec sa rocaille, son ‘sky et ses batailles ! Le clan MacKenzie est de retour, les kilts aussi !

Une saison que les amateurs de fantasy aimeront moins, que les fans d’Histoire aimeront plus … Toujours avec ce même plaisir de retrouver ce joli couple désiré et désirable contre vents et marées ! Une réflexion autour de la maternité, du sacrifice, et de l’amour aussi … Et Dieu merci, les scènes insoutenables de violence pure et infondées ont été mises de côté au profit de l’intrigue.

Une saison 3 attendue, puisqu’elle marquera un tournant dans la narration. Place aux années 60 ? A moins qu’un nouveau retour en arrière soit prévu pour combler l’ellipse temporelle de la saison 2 ?

Rendez-vous en avril 2017.

Leiloona
Épicurienne culturelle, je sillonne villes, pays et musées, toujours un livre dans mon tote bag ... Chaque lundi, je publie mes textes dans un atelier d'écriture basé sur une photographie que j'anime depuis 5 ans. Museo geek l'hiver, sirène l'été. J'aime les bulles, le bon vin et les fromages affinés. View all posts by Leiloona →

2 commentaires

  1. C’est vrai il y aura une saison 3 ? J’ai du mal à piger ce qu’il vont raconter, même si il me manque une explication au Highlander mystérieux de l’épisode 1

    Répondre
    1. Apparemment (j’ai regardé) ce serait la période manquante de 47 à 60 à Boston … et comme elle, elle retourne dans le passé, ils vont jouer là dessus aussi, à moins que sa fille ne prenne la narration. D’après le roman, à un moment donné il y a un véritable saut temporel, et plus de Claire ou Jamie, mais là comment le faire comprendre aux fans qu’ils ne verront plus les muscles de J ! 😀
      (saisons 3 et 4 c’est sûr oui.)

      Répondre

Commentaire :

%d blogueurs aiment cette page :