La folle rencontre de Flora et Max, Martin page et Coline Pierré

Max est lycéen et décide d’écrire à Flora, une élève de son lycée qui est incarcérée dans un centre de rétention pour mineurs.
Il ne sait rien d’elle, sauf ce qu’il a lu sur son profil Facebook. En effet, comme lui Flora fait partie de ces élèves invisibles, discrets, sans histoires, que personne ne remarque.
On se dit même que la vie aurait pu les rapprocher avant, alors qu’ils côtoyaient le même établissement.
Flora lui répond et petit à petit, ils vont faire connaissance doucement, au fil des courriers qu’ils échangent, à distance, avec une franchise que l’écrit permet quand la parole est souvent plus difficile à cet âge. Ils vont se découvrir des points communs et s’inventer des projets.
Parce que si Max est libre, il souffre d’une phobie sociale lourde et est en vérité incapable de sortir de la maison, même pour une bataille de boules de neige dans le jardin familial.
L’une voudrait être dehors mais purge une peine de prison, l’autre est libre de sortir, mais ne peut pas passer la porte.

Entièrement épistolaire, le roman offre une réflexion sur l’adolescence, les questions que soulève cette période de la vie, même lorsqu’elle se déroule sans soubresauts. Alors imaginez lorsque tous deux sont déscolarisés, coupés des autres.
Leurs échanges tantôt légers comme ceux d’ado qui se découvrent et tantôt plus lourds de réflexion sur la liberté, le pardon ou le monde adulte sont riches de sens et donnent à réfléchir.

Chacun des 2 va apprendre de l’autre autant qu’il va lui permettre d’évoluer, de changer, de grandir, et ensemble ils vont s’inventer un projet et un avenir qui devra leur permettre de reprendre pied dans la vie.
Un très beau roman sur et pour les ados mais pas seulement, absolument pas moralisateur mais qui invite à la réflexion sur ce que veut dire « grandir », sur l’angoisse, le pardon.
Beaucoup de thèmes sont abordés, le harcèlement, le milieu carcéral et ses dérives, l’enseignement et ses travers, les relations avec les parents, les familles recomposées…
La narration épistolaire rend l’ensemble léger, avec beaucoup de passages qui relèvent de l’anecdote comme pourraient en échanger des ados dans la cour du lycée.
Mais ces deux ados, très conscients de leurs limites, se soutiennent et ont trouvé l’un dans l’autre un allier, un ami, une âme jumelle et leur relation sera un secours, une bouée.

Un excellent moment de lecture, d’un roman lumineux, bienveillant. Pourquoi se priver?

La folle rencontre de Flora et Max
Martin Page et Coline Pierré

École des loisirs (novembre 2015)
Collection médium
ISBN 9782211223942

12 commentaires

    1. Plutôt à partir de la 4eme, il était dans les abonnements écoles des loisirs college.

      Répondre
  1. Si j’ai de nouveau des 4è un jour, je le note ! Parfait pour le programme et la lecture plaisir ! 😉 Merci Ludo !

    Répondre
      1. 4è plutôt, même si maintenant les objectifs sont plus larges … mais vu la thématique, je le réserverais bien pour les 4è (ou des lecteurs plus fragiles de 3è …) Selon toi, ce serait une lecture qui concernait quelle tranche d’âge ? Plus jeune ?

        Répondre
        1. Ah non, pas plus jeune, 4eme c’est bien, et jusque bien plus tard je pense!

          Répondre

Commentaire :

%d blogueurs aiment cette page :